Sans nul doute, le Reiki est une pratique que l’on qualifie d’énergétique. Il est aussi souvent défini comme étant une forme thérapeutique. De fait, le Reiki relève de la thérapie énergétique. Mais qu’en est-il exactement ?

L’énergétique dans le Reiki

Laëtitia, 40 ans, secrétaire de direction, témoigne : « Il y a 1 an, j’avais des douleurs qui revenaient régulièrement dans les moments de stress au travail. Parfois, cela durait une semaine sans s’arrêter. Mon médecin ? Il me disait que je n’étais pas malade. Que je devais juste me détendre ! Facile à dire… J’ai été faire des séances de sophrologie, mais cela n’a pas suffi. Et puis, lors d’une soirée entre amis, Sylvaine m’a suggéré une thérapie énergétique. Une direction que je n’avais pas essayée. Je me suis renseignée et j’ai décidé de faire une séance de reiki. Une révélation ! Je me suis formée, pour apprendre à le faire pour moi. J’ai appris que je ne suis pas juste un corps… et pas juste un cerveau non plus ! J’ai découvert la relation corps – esprit – énergie. L’importance de les utiliser dans l’équilibre. Les douleurs ont disparu graduellement… même en période de stress. »

La démarche globale du Reiki, thérapie énergétique, permet de libérer nos énergies internes bloquées.

Celles-ci correspondent à des tensions à l’origine de beaucoup de désordres du corps et de l’esprit. Dans notre jargon, ces tensions s’appellent le mal-être, ou la souffrance. Cette dernière est avant tout la souffrance psychologique, mais peut engendrer, aussi, des souffrances physiques.

Evidemment, l’énergie bloquée déclenche chez la personne diverses difficultés : angoisses, fatigue, manque de confiance en soi, douleurs physiques, gestion difficile d’une maladie, stress, déprime, insomnies…

Elle déclenche également des difficultés plus profondes : mal de vivre, manque de sens à la vie, émotions conflictuelles, fragilités psychologiques, pertes de repères…

Bien que terme générique, il faut donc retenir que l’énergie, ou l’énergétique dans le Reiki est quelque chose de très concret à vivre pour la personne. En aucun cas cela ne reste un concept abstrait, voire invérifiable.

Ce qu’est l’énergie

Ainsi, le sens énergétique du Reiki traduit :

  • l’énergie, la sensation : signification du kanji japonais « ki » dans « Rei-ki ».
  • la propre énergie de la personne, qu’elle ressent : elle se sent plein d’énergie ou vide d’énergie, par exemple.
  • l’activité de la personne : elle est plus ou moins dynamique avec son corps, ainsi qu’avec son esprit.
  • la circulation énergétique de la personne : celle de ses souffles internes, plus ou moins bloqués selon les situations.

Ce que n’est pas l’énergie

De même, le terme « énergie », dans le reiki, ne traduit pas :

  • la notion d’énergie universelle (existence invérifiable, scientifiquement, et concept sectaire né 16 ans après le décès du fondateur du Reiki).
  • une énergie que l’on canalise (il n’existe aucun écrit du fondateur du Reiki affirmant cela).
  • une énergie extérieure à la personne, provenant de diverses sources – le cosmos, les anges, les dragons, les cristaux… (il n’existe aucun écrit du fondateur du Reiki affirmant cela).
  • une énergie miraculeuse, où il suffit de s’allonger et de la laisser tout faire et régler à notre place (il n’existe aucun écrit du fondateur du Reiki affirmant cela).

Ces dernières affirmations relèvent des idées fausses et reçues du Reiki, voire donnent lieu à de sévères et dangereuses dérives (voir notre article sur l’énergie universelle).

Le Reiki : en quoi a-t-il une vocation thérapeutique ?

Ce qu’est une visée thérapeutique : des exemples

Dans la visée thérapeutique, il s’agit de remettre en route les sens et l’essence de la personne, pour qu’elle se réapproprie son corps, en l’utilisant pleinement avec son esprit, et se sente mieux, tout simplement. La démarche a une vocation de développement personnel.

Cette expression est utilisée dans : les jardins à visée thérapeutique (découvrir les jardins thérapeutiques).

Nous connaissons aussi, depuis plusieurs années, la cuisine à visée thérapeutique (lire l’article de La Dépêche à ce sujet).

Le conte est aussi utilisé comme médiateur dans la relation soignante, éducative ou pédagogique avec les enfants (source).

Des infirmières organisent aussi des ateliers de chant à visée thérapeutique, et ainsi de suite.

Le Reiki et la visée thérapeutique

Dans le Reiki, la personne aussi se réapproprie son corps et son esprit. Notre démarche consiste à l’accompagner vers cette réconciliation avec elle-même. Cela lui permet de transformer graduellement le mal-être issu de cette désunion, en mieux-être.

La transformation des difficultés intérieures est l’essence même de toute thérapie. En tant que pratique thérapeutique, la démarche du Reiki consiste donc à arrêter les mécanismes générateurs de mal-être, qui annihilent le bien-être de la personne. Prennent alors place les potentiels naturels solutionnants de la personne, et, avec eux, l’expression de son épanouissement personnel.

C’est ce que nous appelons la santé naturelle du corps et de l’esprit.

Le Reiki, une thérapie énergétique

Par thérapie énergétique, on entend ainsi que le Reiki est une pratique utilisant des outils de méditation pour transformer les blocages de la personne. Ainsi, les énergies internes bloquées, à l’origine d’insomnies, de fragilités psychologiques, etc., sont fluidifiées.

Le Reiki se situant dans le champ du bien-être, son travail d’arrêt des mécanismes générateurs de souffrance, ne conduit pas à des « petits moments de bonheur », non durables. Mais il est bien à l’origine de l’émergence d’un bonheur plus profond, intrinsèque à la personne. Il s’agit de la dimension profonde de la personne, lui permettant de donner du sens à sa vie. En ce sens, on parle de bien-être naturel et durable.

Evidemment, dans le Reiki, il faut avoir suivi une formation professionnelle solide, car le praticien met en place un accompagnement thérapeutique pour la personne. Cet accompagnement ne doit pas être pris à la légère. En effet, les personnes comptent sur le praticien pour trouver une porte de sortie à leurs difficultés. Surtout lorsqu’elles traversent des périodes très difficiles de leur vie !

Attention aux insuffisances de formation et/ou aux dérives

Pratiquer le Reiki en affirmant que l’énergie est universelle, c’est-à-dire effectuer une séance à quelqu’un qui vient de perdre son travail ou qui est en deuil, et lui affirmant que c’est l’énergie universelle et cosmique, que l’on canalise en lui qui va régler cela, est tristement risible et révélateur d’une profonde incompétence de ceux qui se prétendent être des praticiens professionnels.

Colporter ce genre d’affirmation révèle d’une profonde méconnaissance de l’être humain.

La thérapie n’a jamais consisté à régler les difficultés d’une personne en recourant à des éléments extérieurs à elle. Même le Dalai Lama ne peut pas le faire…

Rien de magique, donc, dans une thérapie énergétique : c’est à la personne de travailler sur ses difficultés, et en aucun cas le praticien ne peut régler, à sa place, ses difficultés, mais il l’accompagne pour qu’elle sache le faire elle-même.

Pour aller plus loin

Se rendre sur site officiel

formation reikiologie

Télécharger le catalogue de formation

catalogue formation reiki

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel
  • SYNDICAT DU REIKI

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®

Nous souhaitons vous notifier de la parution
de nos nouveaux articles.
Il vous suffit de nous donner votre accord via ce formulaire.
Restez informé
Essayez, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
close-link

Abonnement

Restez informés des derniers articles
Valider