Beaucoup de personnes associent le terme massage à la pratique du Reiki. Ainsi, l’appellation massage reiki est largement utilisée et répandue. Pourtant, le fondateur du Reiki Mikao Usui n’a jamais utilisé cette appellation dans les rares écrits qu’il a laissés sur sa pratique. Quelles sont les informations disponibles à ce sujet ? Quelle conclusion peut-on tirer lorsque l’on rencontre le terme massage reiki ? Y-a-t-il un toucher dans le Reiki – si oui, lequel ? Et surtout : à quoi sert-il ?

C’est Thomas, 22 ans, étudiant, en cours de Master in Management, qui résume le mieux la nature du toucher : « J’étudie et utilise énormément mon psychique toute l’année, et il me faut des breaks. J’adore les massages parce que je me reconnecte à mon corps. Mais dans les massages, je regrettais parfois la pression des mains de mon masseur. Mes parents m’ont offert une séance de Reikiologie. Le toucher est quelque chose de très léger, très subtil. Se sentir touché et présent à son corps, mais à la fois tellement discrètement, me procure un état d’esprit indicible. J’ai l’impression d’accéder à un autre monde : un espace intérieur, le mien, que je ne soupçonnais pas jusqu’ici. Une ouverture extraordinaire. Je me ressource et me recentre énormément, grâce aux séances. Quelle découverte de mes propres potentiels ! »

Massage Reiki : ce qu’est un massage

Certains praticiens expliquent que pour effectuer des séances de reiki, il faut laisser les mains à quelques centimètres au-dessus de la personne allongée. Le massage implique, par définition, un toucher. Mais il n’y a aucun bien-fondé à utiliser le vocable massage reiki. Il faut alors simplement retenir que cette appellation de massage reiki est signe des dérives du Reiki. Retenons également qu’elle provient majoritairement des personnes qui se réfèrent de la lignée Takata et Hayashi, eux-mêmes les premiers déviateurs de la source du Reiki. (Nous rappelons qu’Hayashi s’est suicidé devant ses élèves de Reiki. Quant à Takata, elle expliquait qu’elle ressuscitait les morts avec le Reiki) (texte source).

A l’opposé, d’autres praticiens mettent leurs mains en contact avec la personne et appellent cela massage reiki. Pourtant, voici la définition du massage jusqu’à peu, selon le Code de la Santé Publique : « On entend par massage toute manœuvre externe, réalisée sur les tissus, dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l’intermédiaire d’appareils autres que les appareils d’électrothérapie, avec ou sans l’aide de produits, qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus ».

La démarche du Reiki n’a jamais été celle-ci. Il est donc trompeur de parler de massage Reiki.

Le Reiki est une pratique du toucher

Un toucher spécifique

Loin d’être un massage reiki, le Reiki est une pratique du toucher, mais tout toucher n’est pas un massage. Il s’agit d’un toucher que l’Institut de Reiki a nommé « toucher méditatif thérapeutique ».

C’est un toucher spécifique, fixe et léger. Sa particularité ? Contribuer à la transformation du mal-être de la personne en mieux-être, durant les séances de Reiki.

Le sens de ce toucher se comprend facilement, et l’exécution de ce toucher s’apprend, aussi, facilement. Cependant, ce toucher appelle à une vigilance et une présence continues du praticien durant la séance de Reiki, pour générer chez la personne allongée cette transformation intérieure.

Les effets de ce toucher

Le toucher est l’aspect extérieur de la pratique. Mais que se passe-t-il intérieurement chez la personne ?

Que se passe-t-il pour elle au niveau de la conscience ? Qu’est-ce qui se met en route chez elle au niveau de ses potentiels ? Et que se passe-t-il pour le consultant au niveau du corps physique ?

L’Institut de Reiki répond à ces questions avec les connaissances des sciences humaines, dont les neurosciences :

  • ce que génèrent l’état de relaxation et de méditation sur l’activité cérébrale
  • et sur certaines substances biochimiques du corps,
  • ainsi que leur impact sur le fonctionnement du corps, jusqu’au système immunitaire.

En un mot, tout praticien professionnel doit au moins comprendre ce qu’il fait et ce qui se passe chez la personne quand il pose les mains sur elle !

Tenir le discours simpliste que l’on pose les mains et que l’énergie universelle fait le reste, allant là où il y en a besoin, révèle d’une parfaite méconnaissance du fondement même du Reiki et d’une insuffisance flagrante de formation professionnelle.

Validation scientifique de la Reikiologie (Reiki professionnel certifié)

Notre formation est accréditée pour délivrer un diplôme européen d’études supérieures, DEES, nommé Bachelor Européen en Reikiologie (BAC+3).

Cette formation s’inscrit dans un cadre de traçabilité, en conformité avec la démarche d’origine du fondateur Mikao Usui :

  • Elle s’appuie sur la vérification scientifique,
  • et les effets de la pratique enseignée à l’Institut de Reiki sont cliniquement prouvés (étude clinique menée par un laboratoire agréé par le Ministère de la Santé).

Aller plus loin

Formation découverte au Reiki – 1 journée

Télécharger le catalogue de formation

formation reiki débutant

Formation complète de Reiki

Télécharger le catalogue de formation

catalogue formation reiki

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel
  • SYNDICAT DU REIKI

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®

Nous souhaitons vous notifier de la parution
de nos nouveaux articles.
Il vous suffit de nous donner votre accord via ce formulaire.
Restez informé
Essayez, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
close-link

Abonnement

Restez informés des derniers articles
Valider