La thérapie Reiki conduit à l’autonomie de la personne en l’aidant à aller chercher en elle-même ses ressources solutionnantes face aux difficultés rencontrées. La démarche reste simple et efficace : un toucher léger, allié à une méditation spécifique, le tout dans le temps présent. Le caractère unique de cette thérapie reiki ? La personne n’a pas à apprendre à méditer pour avoir les bienfaits de la méditation. C’est le praticien qui médite pour elle…

La thérapie Reiki : l’alliance de la méditation et du toucher pour un bien-être durable

Le Reiki signifie littéralement « énergie de l’esprit« . En langage courant, il est traduit par « la force de l’esprit » et aide chacun à trouver ou retrouver sa force de l’esprit. Qu’entend-on par cela ? La thérapie reiki allie un travail du praticien, de toucher fixe et léger sur des points précis du corps de la personne, et simultanément, de méditation spécifique au Reikibunseki (qui est une méditation laïque). Une double approche basée à la fois sur le corps (le toucher relaxant) et l’esprit (la méditation), dans le temps présent. Cette union de la relaxation et de la méditation par le toucher permet à la personne d’accéder, à ses ressources naturelles, déjà là mais auxquelles elle a plus ou moins de mal à accéder, et de transformer son mal-être en bien-être progressif et durable.

‘Reiki’ ou Reiki Traditionnel : le choix de la dépendance ou de l’autonomie

Après le décès du fondateur japonais Mikao USUI (1865-1926), beaucoup de personnes ont réduit la pratique à une simple technique d’imposition des mains sur le corps. Tout le côté traditionnel du travail intérieur de méditation a été supprimé.

Il a été remplacé par l’effet placebo, basé sur la croyance d’une énergie magique universelle, que le praticien va chercher dans le cosmos (ou chez les anges, bouddha, etc.), pour la canaliser dans la personne (canal reiki). Le praticien devient ʺdonneurʺ, et la personne, qui ne peut pas accéder à cette énergie magique extérieure sans le praticien, est réduite à un état de ʺreceveurʺ. Dans ces formes déviées du Reiki, la personne est vite placée en situation de dépendance vis à vis du praticien et de cette énergie magique, appelée par déviation énergie universelle, pour aller mieux.
Il s’avère également que la personne se sent mieux sur le moment, mais le bien-être issu de l’effet placebo disparaît vite.
Or, le fondateur n’a jamais écrit cela sur sa pratique. Au contraire, dans la démarche d’origine, aujourd’hui reconnaissable à l’appellation ʺReiki Traditionnelʺ (Reiki respectant la tradition méditative du fondateur), l’alliance de la méditation et du toucher relie la personne à elle-même en lui permettant d’aller chercher en elle ses capacités et ressources naturelles pour faire face aux difficultés qu’elle peut rencontrer. La connaissance de savoir utiliser ses propres moyens pour s’en sortir, que l’on découvre à travers la thérapie reiki, mène à l’autonomie.

Peut-on lâcher simultanément les tensions du corps et de l’esprit ?

En règle générale, on observe deux grands axes d’approche pour libérer nos tensions : soit une approche par le corps (exemple : massage, shiatsu, yoga…), soit une approche par l’esprit (psychothérapie, hypnose, sophrologie…). Quand il s’agit de prévenir les tensions ou difficultés psychologiques, on nous suggère d’avoir une pratique de relaxation ; mais on sait bien que si relâcher les tensions du corps fait beaucoup de bien et amoindrit certains symptômes et les petits tracas quotidiens, l’approche du corps ne permet pas d’effectuer un travail de fond pour remonter à la source de la souffrance psychologique et émotionnelle, et stopper sa formation. Quant à l’approche psychologique, on peut aller mieux, mais le mental ne suffit pas à faire lâcher les tensions du corps…

Le Reiki Traditionnel Reikibunseki offre une approche globale et de fond, de libération des tensions du corps et de l’esprit de la personne.

Une thérapie Reiki non interventionniste, où la personne n’a rien à faire

Dans les thérapies, on demande souvent à la personne de faire quelque chose pour aller mieux et la personne se doit d’être active. Dans les thérapies du corps, comme le yoga par exemple, elle doit faire des exercices de respirations et de posture. Dans les thérapies de l’esprit, la personne doit également faire quelque chose : chez le psy, elle doit parler ; en sophrologie, elle doit écouter le sophrologue et faire intérieurement le travail dicté.

Souhaitez-vous avoir l’entière liberté d’être vous-même, sans l’intervention d’un praticien pour vous demander d’être ou de faire quelque chose ? La thérapie reiki s’adresse à vous.

Dans les séances de Reiki, le praticien n’intervient pas sur ce que doit faire, dire ou penser la personne. La personne est allongée habillée et ferme les yeux. Pendant ce temps, le praticien effectue une méditation spécifique en touchant des points précis du corps de la personne.

Avec le référentiel métier Reikibunseki, je médite pour vous !

Si la personne est allongée à ne rien faire, comment peut-elle accéder à ses ressources naturelles et trouver ses solutions ? Que se passe-t-il exactement durant la séance ? Là est toute la connaissance du fonctionnement naturel de l’être humain, mise en œuvre dans la pratique répertoriée à la F.F.R.T. sous l’appellation Reiki Traditionnel Reikibunseki.

Les tensions accumulées par la personne au niveau du corps (douleurs musculaires et profondes, contractures et nœuds…) et/ou au niveau de l’esprit (ressassement, pensées envahissantes, émotions conflictuelles) l’empêchent d’accéder à ses capacités innées et ressources créatrices.

Durant la séance, la méditation spécifique du praticien, alliée au toucher spécifique, fait entrer par résonance la personne dans sa propre méditation, stoppant toute forme de désunion intérieure (dualité). Cette union du corps et de l’esprit chez la personne génère une libération des tensions et les potentiels naturels solutionnants reprennent leur place.

La difficulté de la méditation réside dans le fait qu’il faut apprendre à méditer pour en avoir les fruits. Dans le Reiki Traditionnel Reikibunseki, c’est le praticien qui médite pour la personne. La personne n’est donc pas obligée d’apprendre à méditer pour avoir les bienfaits de la méditation, bienfaits aujourd’hui avérés.

Où trouver cette pratique d’autonomie et de connaissance de soi ?

A la Fédération Française de Reiki Traditionnel (F.F.R.T.), certifiée ISO 9001 et garante de la démarche d’origine du Reiki du fondateur.

Elle regroupe tous les praticiens professionnels agréés Reikibunseki, une marque distinctive garante d’un référentiel de compétences métier aujourd’hui qualifié. La liste des praticiens de cette thérapie reiki est disponible à : www.ffrt.fr. Prix d’une séance d’une heure : de 50 à 80 euros environ.

On peut aussi y découvrir le Reiki Traditionnel et apprendre à méditer pour ses proches avec un stage d’une journée, dans le centre FormaReiki, pour une thérapie reiki personnelle. Coût du stage : 144 euros. Plus d’informations sur www.formareiki.com.

On peut aussi apprendre le Reiki Traditionnel comme pratique d’accompagnement de la personne à l’Institut de Reiki. Cette formation continue peut être suivie à titre personnel ou professionnel et varie de 295 euros à 3.220 euros, selon les modules de spécialisation choisis. Plus d’informations sur www.institut-reiki.com.

 

Télécharger le communiqué de presse de la Fédération Française de Reiki Traditionnel (F.F.R.T.) du 10 juin 2014 : Reiki Traditionnel : et si l’on méditait pour vous ?

¤

Texte déposé sous copyrights. Interdit de reproduction partielle ou intégrale.

¤

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel
  • SYNDICAT DU REIKI

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®

Nous souhaitons vous notifier de la parution
de nos nouveaux articles.
Il vous suffit de nous donner votre accord via ce formulaire.
Restez informé
Essayez, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
close-link

Abonnement

Restez informés des derniers articles
Valider