La psychologie transpersonnelle est un courant de la psychologie, encore peu répandu en France. La raison en est certainement la notion de spirituel qu’elle intègre.

Qu’est-ce que la psychologie transpersonnelle ? A quoi fait-elle appel ? Sous quelle forme peut-on la trouver ? En quoi peut-on dire que la Reikiologie appartient au champ de la psychologie transpersonnelle ?

Cette page contient une réponse de synthèse à ces questions, et donne le positionnement de notre pratique à ce sujet.

 

Le mouvement du potentiel humain

Ce mouvement naît aux USA dans les années 1960. Jusqu’ici, la psychologie a essentiellement étudié l’être humain sous son aspect névrotique, voire pathologique.

Le mouvement du potentiel humain cherche à aider l’être humain à développer et vivre son aspect créatif. Ainsi, il vise à le faire accéder à ses capacités innées inexploitées. Il s’agit alors de pouvoir se vivre positivement.

Des notions comme « spirituel », « états supérieurs de conscience », « expériences transcendantes » apparaissent dans le domaine de la psychologie.

 

La psychologie humaniste

Abraham Maslow, ou l’approche humaniste

Dès 1940, le psychologue américain Abraham Maslow initiait la psychologie humaniste.

Ce modèle thérapeutique succèdait à une démarche qui jusqu’ici, traitait des névroses et des psychoses : la psychanalyse. L’approche humaniste mettait l’accent sur la conscience de soi, l’introspection, la motivation naturelle. Mais aussi sur des valeurs positives comme le bien-être, et la créativité (bibliographie).

En un mot, elle prônait le développement des forces intérieures, ou potentiels, de la personne, pour son mieux-vivre.

Carl Rogers, ou l’approche centrée sur la personne (ACP)

Ensuite, le psychologue américain Carl Rogers centre son approche thérapeutique sur la personne elle-même.

De fait, l’approche centrée sur la personne se déroule dans un accompagnement de relation d’aide non directive. Avec pour cadre de référence la personne elle-même, et non une théorie psychologique préétablie et identiquement appliquée à tous (livre).

En ce sens, l’accompagnement développé par Carl Rogers offre un accueil inconditionnel.

 

La psychologie transpersonnelle

En 1969, une nouvelle évolution dans l’approche psychologique conduit à la psychologie transpersonnelle.

Les définitions de la psychologie transpersonnelle

  • transpersonnel = au-delà de l’ego
  • spirituel = en lien avec les religions et le chamanisme
  • état modifié de conscience =  état psychologique différent de l’état de conscience ordinaire. Cela se réfère généralement aux rêves, aux hallucinations, mais aussi à l’état d’hypnose et à l’état de méditation.

La compréhension de cette psychologie

Ainsi, la psychologie transpersonnelle regroupe les connaissances psychologiques jusqu’ici connues, aux traditions spirituelles ; et s’intéresse aux états modifiés de conscience.

Ego ou non ego ?

Bien que ces états de conscience soient des états modifiés et classés dans le même groupe, ils ne font pas, en terme phénoménologique, appel aux mêmes mécanismes de l’esprit humain. Certaines pratiques établies comme « transpersonnelles » utilisent le conditionnement de l’esprit dans leur fonctionnement, c’est-à-dire la partie égotique de l’esprit, pour atteindre ces états de conscience. Or, l’utilisation mise en place ne fait que développer l’ego.

  • les rêves sont une expression égotique, au sens où dans l’état de rêve, on vit une histoire construite, manifestation plus ou moins codée de nos désirs et peurs profonds. Bien qu’histoire construite, nous la percevons, au moment où nous la rêvons, comme une réalité absolue ;
  • les hallucinations sont une expression égotique, au sens fantasmagorique. Dans les hallucinations, les personnes vivent leur réalité intérieure du moment, mais sont complètement déconnectées de la réalité de leur environnement ;
  • l’hypnose permet à la personne d’accéder à certaines de ses capacités intérieures, en utilisant le conditionnement de l’esprit. Elle a besoin de quelqu’un pour le faire, qui lui dicte ce qu’elle doit faire.

Mais d’autres pratiques classées dans le transpersonnel permettent la dissolution de l’ego. C’est le cas de la méditation : son fondement est le déconditionnement de l’esprit, permettant l’émergence des qualités d’esprit inhérentes, ressources intrinsèques de l’être humain.

A l’aide de ces exemples, on entrevoit ainsi la difficulté et le danger de classer dans le cadre de la psychologie transpersonnelle, des pratiques à la fois développant :

  • la partie égotique de la personne (conditionnement)
  • ou la partie non égotique, c’est-à-dire la partie profonde des potentiels de la personne (déconditionnement).

Spirituel et danger du new age

Par ailleurs, la psychologie transpersonnelle nécessite encore de définir certaines notions, afin que tous aient les mêmes repères.

Par exemple, elle associe le terme « spirituel » aux traditions religieuses et chamaniques. Et ce, sans définir précisément ce qu’est le spirituel.

Ainsi, certaines pratiques se retrouvent classifiées dans le même groupe, alors que leur fondement est antagonique. C’est le cas des pratiques new age et des pratiques de méditation, où chacun a une compréhension différente de ce qu’est le spirituel – et donc des moyens de l’atteindre… mais aussi des conséquences générées pour la personne !

La méditation

La méditation est une voie permettant d’atteindre son spirituel, qui n’est autre que sa propre profondeur.

Pour cela, elle est centrée sur l’arrêt de la désunion intérieure, menant vers l’émergence de notre profondeur par la dissolution de la partie égotique de notre conscience. Cela permet à la personne de se sentir de mieux en mieux au quotidien, durablement, sur les plans psychologique et physique.

Cette démarche correspond entièrement à notre fonctionnement naturel, établi par la compréhension phénoménologique (phénoménologie de l’Abidharma) et déjà vérifiée scientifiquement.

Le new age

Le new age est une voie permettant d’atteindre le spirituel.

Or, ici, le spirituel signifie : pouvoir personnel et supérieur aux autres êtres humains.

Pour cela, le new age utilise une source autre que sa propre conscience : des anges, des guides, des entités, des énergies cosmiques, des révélations venant d’autres dimensions… (source)

Aujourd’hui, nous savons que cette voie aide les personnes à se dissocier de leur profondeur en les encourageant à aller chercher une solution à l’extérieur d’elles-mêmes. Cette démarche est donc à l’opposé du fonctionnement naturel humain : coupant la personne de la réalité de son fonctionnement, elle ne déclenche que le développement de l’ego.

En conclusion

Premièrement, l’approche de la méditation est vérifiable scientifiquement et en corrélation avec notre fonctionnement naturel.

Deuxièmement, l’approche du new age, reste de l’ordre des croyances et en opposition avec notre fonctionnement naturel.

Enfin, dans le new age, l’utilisation de certaines croyances (dont l’existence reste invérifiable sur le plan scientifique), en vue de manipulations mentales, reste un danger bien présent.

 

Le Reiki et le transpersonnel : méditation ou new age ?

Le Reiki en est un exemple flagrant : la méditation utilisée par le fondateur Mikao Usui a été remplacée par des concepts new age au fil des décennies.

Ce que n’est pas le Reiki

Ainsi, on trouve majoritairement des pratiques new age ayant malhonnêtement adopté le nom de Reiki, sans être du Reiki.

Dans ces pratiques, on se connecte sur une source extérieure pour canaliser une énergie extérieure qui donnerait des pouvoirs supérieurs.

Depuis peu, devant les mises en garde régulières adressées au grand public, le discours a évolué : on fait croire que cette source extérieure énergétique remet en route notre énergie intérieure. Et que ces formes de Reiki new age permettent d’équilibrer nos énergies intérieures. Or, cet équilibre s’effectue malgré tout à l’aide d’une source extérieure : une énergie que l’on va chercher ailleurs pour la canaliser chez la personne, et dont l’existence n’a jamais été prouvée…

C’est la raison pour laquelle il faut être très prudent et bien regarder, au-delà des mots employés, ce que font réellement ces personnes. En fait, il est très simple de déceler une pratique new age.

Ce qu’est le Reiki

Le Reiki authentique n’est autre qu’une pratique d’union de la relaxation et de la méditation par le toucher.

En ce sens, on parle de relaxation méditative par le toucher. Il aide la personne à aller chercher en elle-même ses potentiels naturels pour vivre son spirituel.

La Fédération Française de Reiki Traditionnel (FFRT) et le Syndicat National du Reiki et des Reikiologues auxquels appartient l’Institut de Reiki respectent la démarche d’origine de Mikao Usui. Pour se différencier des formes new age du Reiki, nous avons établi une marque protégée pour former des professionnels de la relation d’aide : la Reikiologie®.

 

Reikiologie et psychologie transpersonnelle

Les définitions

Nous définissons le transpersonnel comme étant la transformation de l’ego par son intégration.

Nous définissons le spirituel comme étant la dimension profonde de la personne, c’est-à-dire ses potentiels naturels solutionnants. Ce qui lui permet de donner du sens à sa vie. Chacun a son spirituel. Le spirituel n’est pas la spiritualité : il n’est pas en lien avec des religions ou croyances. Son fondement est laïc.

La Reikiologie utilise la méditation laïque pour ce faire.

La personne va chercher en elle-même ses potentiels par la transformation de son ego. Pour cela, nous avons besoin de respecter son fonctionnement naturel et donc, les connaissances phénoménologiques déjà disponibles.

C’est tout l’objet de la formation des praticiens : leur approche thérapeutique permet à leurs consultants non pas de développer l’ego, mais de l’arrêter. Ils sont formés à une approche de l’accompagnement qui s’inspire de celles de Carl Rogers et Abraham Maslow.

Ainsi, nous comprenons la psychologie transpersonnelle comme étant une approche spirituelle dans la thérapie.

Les résultats

A ce jour, le cursus de formation de la Reikiologie

  • bénéficie du label qualité ISQ-OPQF (label CNEFOP),
  • est accrédité par la Fédération Européenne des Ecoles pour la délivrance d’un diplôme européen BAC+3
  • enseigne une pratique dont les effets de bien-être et antistress sont cliniquement prouvés.

Les formations issues du Reiki d’Usui

Formation découverte au Reiki – 1 journée

Télécharger le catalogue de formation

formation reiki débutant

Formation de Reikiologie (34 jours)

Télécharger le catalogue de formation

catalogue formation reiki

 

 

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel
  • SYNDICAT DU REIKI

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®

Nous souhaitons vous notifier de la parution
de nos nouveaux articles.
Il vous suffit de nous donner votre accord via ce formulaire.
Restez informé
Essayez, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
close-link

Abonnement

Restez informés des derniers articles
Valider