Pour quelle raison parle-t-on des dangers du Reiki ? Quel est ce Reiki dévié, pourquoi et comment reconnaître les dérives ?

Disparition du fondateur du Reiki

En 1926, le mémorial érigé en hommage au japonais fondateur Mikao Usui, cite : « Ce sont les premières leçons de l’entraînement pour ceux qui cherchent à s’élever spirituellement. Senseï les a accomplies et en a fait le « médicament spirituel » du bonheur pour vaincre toute maladie. Rien de complexe ni hors de portée, il suffit de s’asseoir calmement les mains en Gasshô au moment de la méditation »

Pour ce méditant japonais, le Reiki reposait sur la méditation, dont le sens est de discipliner son esprit pour en arrêter la souffrance et accéder au bonheur durable et parfait.

Il décéda subitement en 1926, seulement 4 ans après avoir commencé à développer le Reiki et en ayant uniquement transmis un enseignement oral. Tout le monde a déjà expérimenté comment une phrase que se répètent 10 personnes à l’oreille voit son contenu déformé entre les propos de la première personne et ceux de la 10ème personne.

Beaucoup de pratiques ont une nomenclature permettant d’en respecter la source : les planches des prises dans les arts martiaux, les tomes écrits par Freud sur la psychanalyse, les tomes écrits par le Bouddha sur le fonctionnement de l’esprit.

L’absence d’écrits fondateurs pour le Reiki et d’une nomenclature posée permit à certains de ses contemporains de s’emparer de son travail, de le déformer en supprimant les fondamentaux de la pratique et en colportant ce qu’ils avaient bien voulu comprendre des enseignements oraux.

Comment le Reiki sombre dans le New Age et les pratiques magiques

Les dangers du Reiki ne sont pas à prendre à la légère.

Cela commença par la suppression du travail intérieur de méditation et de son remplacement par des croyances dangereuses new age et magiques, qui poussèrent le premier déviant du Reiki, Chujiro Hayashi, à se suicider devant ses élèves.

Les dangers du Reiki continuèrent avec Hawayo Takata, qui prétendait parler aux fantômes et ressusciter les morts avec le Reiki. Sous ce prétexte, elle déconseillait aux gens de se faire soigner et opérer par le corps médical…

Plus tard encore, les déviateurs du Reiki introduisirent le concept d’énergie universelle, du gourou sectaire Dang, pour faire croire que le Reiki signifie l’énergie universelle, une énergie de guérison que l’on canalise dans la personne allongée, après avoir été initié pour acquérir ces pouvoirs magiques de guérison. Lorsqu’on lit les témoignages des forum Reiki sur internet, on prend conscience des dangers du Reiki perverti, et l’on assiste au récit de véritables décompensations et de déstabilisations psychologiques.

Aujourd’hui, 95% des formes de Reiki proposées sur le Reiki passent par une « lignée » remontant à Takata et Hayashi. Ce ne sont pas du Reiki, et elles sont dangereuses pour la santé mentale de ceux qui les pratiquent. Tels sont les dangers du Reiki.

Evidemment, pour les personnes suffisamment centrées et qui ne se laissent pas déstabiliser par des propos basés sur des croyances invérifiables, toutes ces affirmations frisent le ridicule.

Encore faut-il pouvoir les reconnaître.

L’Institut de Reiki a développé sur le ton de l’humour des articles sur son blog, permettant de comprendre ce qu’il en est et d’obtenir certains repères, bien que non exhaustifs :

L’Institut de Reiki, une sécurité face aux déviations du Reiki

Titulaire d’un diplôme de l’Institut de Reiki, vous vous distinguerez sur le marché professionnel par le sérieux de votre pratique, la lisibilité de votre formation certifiée et accréditée BAC+3, et la validité des compétences acquises.