Pour quelle raison parle-t-on des dangers du Reiki ? Quel est donc ce Reiki dévié ? En bref, pourquoi et comment reconnaître les dérives ?

 

Disparition du fondateur du Reiki

Le sens d’origine : une méthode méditative

En 1926, le mémorial érigé en hommage au japonais fondateur Mikao Usui, cite : « Ce sont les premières leçons de l’entraînement pour ceux qui cherchent à s’élever spirituellement. Senseï les a accomplies et en a fait le « médicament spirituel » du bonheur pour vaincre toute maladie. Rien de complexe ni hors de portée, il suffit de s’asseoir calmement les mains en Gasshô au moment de la méditation »

Pour ce méditant japonais, le Reiki reposait sur la méditation. Tout méditant avéré (comme Matthieu Ricard) explique que méditer a pour sens de discipliner son esprit. En effet, la discipline de ses pensées arrête la souffrance et permet d’accéder à un bonheur naturel profond.

Un enseignement oral déformé

Mikao Usui décéda subitement en 1926. En résumé 4 ans seulement après la naissance de son Reiki. Pour ce qui est de son enseignement, celui-ci était resté uniquement oral. Cet aspect a donc contribué aux déviations du Reiki. En effet, tout le monde a déjà expérimenté le jeu où l’on doit se chuchoter une phrase à l’oreille sans la déformer. Quelle différence entre la phrase de la 1ère personne et en bout de chaîne, celle de la 10ème personne ! Il est par conséquent aisé de comprendre comment un enseignement oral peut être déformé, même involontairement.

Une nomenclature absente

De plus, beaucoup de méthodes ont une nomenclature permettant de respecter leur mise en forme. Par exemple, les planches des prises dans les arts martiaux. Mais aussi les tomes que Freud a écrits sur la psychanalyse. Ou encore les écrits du Bouddha sur le fonctionnement de la conscience humaine.

L’absence d’écrits fondateurs pour le Reiki, ainsi que d’une nomenclature posée permit :

  • à certains des contemporains de Mikao Usui de s’approprier son travail et de le revendiquer ;
  • mais surtout de le déformer en supprimant les fondamentaux de la pratique
  • et de colporter à grande échelle en 2 week-ends ce qu’ils avaient bien voulu comprendre des enseignements oraux.

 

Comment le Reiki sombre dans le New Age et les pratiques magiques

Les dangers du Reiki ne sont pas à prendre à la légère.

Hayashi, l’origine des dérives au Japon

En premier lieu, le travail de méditation du professionnel correctement formé fut supprimé. Notamment, des croyances dangereuses new age et magiques l’ont remplacé. D’ailleurs, ces croyances new age poussèrent le premier déviant du Reiki à se suicider devant ses élèves de reiki déformé. Il s’agissait du médecin Chujiro Hayashi. Il s’était accaparé la pratique de bien-être, non médicale du reiki, pour la transformer en méthode de soins et de traitement.

Takata, la transmission des dérives à l’occident

Les dangers du Reiki se renforcèrent avec Hawayo Takata. Formée par Hayashi, elle prétendait, en plus, pouvoir parler aux fantômes et ressusciter les morts avec le Reiki. De sorte qu’elle déconseillait aux gens de se faire soigner et opérer par le corps médical !

L’Occident et le renforcement des dérives

Finalement les déviateurs du Reiki introduisirent le concept d’énergie universelle. Ce concept provient du gourou sectaire Dang ; il fut élaboré en 1942 (16 ans après la mort d’Usui). L’énergie universelle inventée par Dang est une énergie de guérison canalisée par les mains chez la personne. Seule une initiation confèrerait ces pouvoirs magiques de guérison.

A ce jour, il n’existe aucune démonstration scientifique de la présence d’une telle énergie.

Ainsi, le Reiki s’est vu affublé du concept d’énergie universelle. Lorsqu’on lit les témoignages des forum Reiki sur internet, on prend conscience des dangers du Reiki perverti. Ces témoignages montrent les dangers du reiki : ils font état de véritables décompensations et de déstabilisations psychologiques.

Aujourd’hui, 95% des formes de Reiki proposées passent par une pseudo-lignée se revendiquant de Takata et Hayashi. Ce ne sont pas du Reiki, et elles sont dangereuses pour la santé mentale de ceux qui les pratiquent.

Evidemment, pour les personnes qui ne se laissent pas emporter par des propos basés sur des croyances, mais qui vérifient ce qu’on leur dit, toutes ces affirmations frisent le ridicule.

Encore faut-il pouvoir les reconnaître.

C’est pourquoi l’Institut de Reiki a développé, sur un ton d’humour grinçant, des articles sur son blog. De sorte qu’il est possible d’obtenir des repères solides :

 

L’Institut de Reiki, une sécurité face aux déviations du Reiki

Titulaire des diplômes et certificats de l’Institut de Reiki, vous vous distinguerez sur le marché professionnel par le sérieux de votre pratique, la lisibilité de votre formation certifiée et accréditée sur le plan européen, et la validité des compétences acquises.

C’est en ce sens que notre formation se veut dispensée avec un enseignement professionnel. Elle est dédiée à des fins personnelles et professionnelles.