Troubles mentaux en France et dans le monde

En 2013, la revue European Neuropsychopharmacology indiquait que 12 millions de personnes en France souffraient de troubles mentaux. Ce sont donc 18% de la population française, soit quasiment 1 français sur 5 !
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, même, 1 personne sur 4 dans le monde souffre de troubles mentaux…

 

Différence entre les troubles mentaux et la souffrance psychologique

On confond souvent troubles mentaux et souffrance psychologique (aussi souffrance psychique).

Liste non exhaustive des troubles mentaux

Les troubles mentaux peuvent entraîner une situation de handicap physique et nécessitent une prise en charge médicale.
Les troubles mentaux principaux sont :

  • anorexie mentale,
  • boulimie,
  • troubles bipolaires,
  • la dépression,
  • névrose obsessionnelle,
  • schizophrénie,
  • les troubles de la personnalité,
  • troubles obsessionnels compulsifs (TOC),
  • troubles psychotiques brefs (ou bouffée délirante aiguë),
  • l’autisme…

La liste des troubles mentaux peut se trouver dans le CIM 10 (Classification Internationale des Maladies).
Cette liste est régulièrement mise à jour et publiée par l’OMS.

 

Définition de la souffrance psychologique

La souffrance psychique, également nommée souffrance psychologique, n’est pas une maladie. Mais c’est un état d’esprit, se caractérisant par un état de mal-être. Ces états d’esprit passent aussi bien par les sentiments de solitude, d’anxiété, que par l’angoisse, ou encore le stress et les pressions de la vie… Pour certaines personnes, cela engendre également le fameux mal de vivre. Bref, cela peut emmener la personne jusqu’à un sentiment de détresse morale.

Chacun est à même de comprendre qu’un état d’esprit, même négatif, ne relève pas du domaine médical. Sinon, cela serait simple : il y aurait la pilule contre le stress, la pilule contre la solitude, contre la colère, etc. Ainsi, lutter contre l’angoisse, par exemple, ne s’effectue pas via un traitement médicamenteux.

C’est la raison pour laquelle il existe aujourd’hui de nombreuses pratiques non médicales, toutes importantes pour aider la personne à aller mieux. En effet, elles accompagnent ces états de mal-être, en aidant la personne à retrouver un état de bien-être.
La Reikiologie®, pratique du Reiki Traditionnel professionnel avec une approche scientifique.

 

Evolution de la souffrance psychologique en troubles mentaux

En réalité, sans accompagnement efficace, ces états de mal-être se développent régulièrement. De sorte que l’accumulation de cette souffrance psychique aboutit sur une souffrance encore plus forte. Celle-ci s’appelle la détresse psychologique réactionnelle. On pourrait l’appeler d’ailleurs santé mentale négative, qui vient en l’absence de santé mentale positive.

La détresse psychologique réactionnelle relève des émotions conflictuelles, où la personne ne peut vivre sa vie comme elle le souhaite. Cette détresse se manifeste généralement face à des situations de vie éprouvantes. Mais aussi des difficultés existentielles plus ou moins durables. La demande profonde de réponse de la personne est de donner un sens à ce qui lui arrive.

Si la personne ne retrouve pas sa capacité d’adaptation à ces situations de la vie parfois déchirantes, abruptes et engendrant des pertes de repères importantes – c’est-à-dire que si elle n’arrive pas à gérer ce qui lui arrive et à en sortir, cette détresse psychologique réactionnelle se renforce et s’ancre encore plus. Elle évolue en troubles mentaux. Et là, apparaît la maladie.

 

Les connaissances de la phénoménologie

Cette connaissance d’évolution d’un état de mal-être émotionnel, jusqu’en maladie, relève de la phénoménologie.

La phénoménologie est l’étude des éléments qui composent notre conscience. Par exemple : les pensées, les émotions, les images, les sensations… Leur interaction, mais aussi l’absence de connaissance de leur fonctionnement, créé la souffrance psychologique.

Les traditions méditatives orientales, avec plus spécifiquement la phénoménologie de l’Abhidharma, propose une analyse supérieure de ces phénomènes. A cet égard, la formation de praticien en Reiki et de maître praticien en Reiki repose sur cette approche scientifique de la conscience humaine pour expliquer :

  • comment et pourquoi les personnes venant consulter un Reikiologue sont en état de mal-être ;
  • pourquoi les outils utilisés dans la Reikiologie permettent de dissoudre ce mal-être.

En revanche, ces connaissances ont été traduites en langage laïc et contemporain pour être accessibles par les Occidentaux.

 

La dépression, un des troubles mentaux tristement célèbres

Illustrons cette évolution. Par exemple, une personne apprend une restructuration à venir dans son entreprise. Elle sait que son emploi est menacé. Commence alors une période de tensions : la personne se sent sans arrêt sous pression. Puis l’anxiété apparaît, et les angoisses, face à cet avenir incertain.

De fait, elle accumule ces pressions. Et puis les insomnies apparaissent, la déprime s’installe. Celle-ci s’accompagne, évidemment de pensées noires : « à quoi bon tout cela ? », « ça sert à quoi de s’investir autant pour rien, au final ? ». Elle commence à perdre le sens de la vie, puisqu’on lui enlève son moteur (ou sa sécurité) : son travail.

Ensuite, elle peut se faire prescrire certains calmants, pour se détendre et s’apaiser. Mais cela ne dure qu’un temps, car la source de ce mal-être, elle, est toujours là. Au fur et à mesure, son envie de vie s’estompe.

Et puis un beau matin, la rupture intérieure : la dépression est là.

La personne est passée d’une souffrance psychologique à un trouble mental, car l’accumulation de la première a déclenché le second.

Aussi, bien que souffrance psychologique et troubles mentaux fassent partie de la santé mentale :

  • la première relève d’une dimension non médicale
  • et les seconds relèvent d’une dimension médicale.

Cela signifie donc que :

  • la première n’a pas besoin d’être traitée avec des médicaments.
  • Les seconds doivent impérativement être suivis par le corps médical.

 

Prévention des troubles mentaux

Les cursus de formation de Reikiologie, démontrent  comment une simple souffrance psychique, ou psychologique, gagne en intensité. Mais aussi en durée, en fréquence, et ainsi dégénère en trouble mental.

Ils proposent par conséquent les outils permettant d’arrêter cette souffrance psychologique à la source. Si la cause cesse, les effets cessent. Ainsi, la Reikiologie® est une pratique de prévention de la santé. Elle est aussi bien recommandée pour la sphère familiale et personnelle, que le bien-être au travail.

Attention cependant :

  • la Reikiologie, forme professionnelle validée du Reiki, ne soigne pas les troubles mentaux. Elle permet d’accompagner un état de mal-être, qui, si non stoppé, peut dégénérer en trouble mental ;
  • certains troubles mentaux font partie des contre-indications de la Reikiologie. Ceux-ci sont nommés dans l’article : dangers de la méditation et contre-indications.

 

Validation scientifique de la Reikiologie®

Pour quelle raison affirme-t-on que la Reikiologie a une validation scientifique ?

Déjà, parce qu’elle repose sur la relaxation méditative par le toucher. Les bienfaits de la méditation et de la relaxation sont démontrés régulièrement dans des études scientifiques internationales. L’union de la relaxation et de la méditation, base de la Reikiologie, allie donc leurs effets.

D’autre part, la Reikiologie® est basée sur la connaissance du fonctionnement de notre conscience. Cette connaissance provient des enseignements du bouddhisme, science orientale du fonctionnement de la conscience humaine. Depuis 1990, une organisation, l’Institut Mind and Life réunit de grands méditants, comme le Dalai Lama, avec des chercheurs scientifiques occidentaux, comme l’a été Francisco Varela, pour faire le lien entre la méditation, et les neurosciences et sciences cognitives occidentales, et ainsi établir une démonstration et une validation scientifique des effets de la méditation sur la conscience humaine.

Enfin, la Reikiologie a fait elle-même l’objet d’une étude clinique en 2015 : ses effets sont cliniquement prouvés.

 

¤ ¤ ¤

A lire sur les troubles mentaux :

Etude européenne

Rapport de l’OMS sur la Santé Mentale dans le Monde

 

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®