Science et Reiki : un thème important en suite à notre article d’hier sur les dérives thérapeutiques dans le Reiki. En effet, une personne a désiré savoir : « Pourquoi trouve-t-on une multitude d’articles sur le Reiki dans les revues de médecine publiés après relecture par un comité de lecture et cela depuis de nombreuses années ? ».

Cela nous donne l’opportunité de lever un leurre colporté par les déviations du Reiki depuis des années. Merci à cette personne d’avoir posé cette question.

Nous essayerons de répondre le plus simplement possible pour que la réalité du leurre soit accessible à tous. Pour cela, il faut avoir une grille de lecture à 2 niveaux pour répondre à cette question.

 

Science et Reiki : un mélange des genres bien présent

Un médecin peut-il valider le Reiki ?

Première affirmation de ce monsieur : c’est aux médecins ou à la médecine de valider le Reiki.

Un médecin n’est pas un professionnel de la relaxation méditative par le toucher. En effet, celle-ci induit des connaissances en méditation, phénoménologie et psychologie. Donc, à moins que le médecin ne soit spécialisé dans ce domaine, sa validation du Reiki n’a pas de valeur. De même, son rejet du Reiki n’a pas de valeur.

Au demeurant, les comités de lecture en question semblent être formés de personnes sans références professionnelles adéquates.

Il n’y a qu’à voir ce qu’a fait le médecin Hayashi du Reiki, avec ses dérives thérapeutiques

En conclusion, contrairement aux croyances colportées, tous les médecins n’ont pas de légitimité pour juger le Reiki. Car tout simplement, autant ils sont compétents dans leur branche médicale, autant leurs études médicales ne leur confèrent pas de compétences sur le domaine non médical.

Le praticien de Reiki supérieur au médecin

Mais l’inverse est vrai !

Un praticien de Reiki n’étant pas médecin, il n’est pas une référence pour la valeur de la médecine.

Les praticiens du Reiki new age en cabinet critiquent les diagnostics des médecins. Voire ils les améliorent, et même ils en établissent. Et ce, bien qu’officiellement ils s’en défendent sur leur vitrine internet. Dans mon cabinet, j’ai dû accompagner de nombreuses personnes, malheureusement victimes de ces agissements au préalable.

Elles m’ont relaté comment ces praticiens prétextent que la science et le médical ne peuvent pas tout expliquer. Mais qu’ils utilisaient une mystérieuse énergie universelle, inexplicable et indémontrable pour améliorer les insuffisances médicales. Et qu’au final, ils se positionnent au-dessus des compétences du corps médical.

En un mot, c’est comme si une revue validée par des praticiens de Reiki new age affirme quelque chose sur la médecine, basé sur des fantasmes new age. Et que sous prétexte que leur comité de lecture approuve cela, ces affirmations issues de personnes sans études, autodéclarées professionnels au bout de 2 week-ends, devaient devenir une vérité et une référence sur le plan scientifique.

Il faut donc arrêter, des 2 côtés, de mélanger les genres et de s’octroyer une légitimité sur une spécialisation qui n’est pas la sienne. En un mot : chacun son métier et chacun à sa place !

 

La manipulation mentale des faux reikis jusqu’aux dérives thérapeutiques

Mais le vrai problème va encore plus loin. Car pour vendre leurs mensonges, les praticiens de reiki new age ont une attitude double avec la science et reiki…

Science et reiki : ils sont pour

Lorsque des travaux scientifiques arrangent le reiki new age, ses praticiens s’en gargarisent et lient science et reiki.

En effet, ils raccrochent leur invention new age à des travaux scientifiques qui :

  • ne sont pas les leurs et n’ont pas été mandatés par eux
  • n’ont aucun lien avec ce qu’ils font.

Mais ils repèrent un terme dans ces travaux – style « quantique », « champ magnétique », « physique moderne », « ondes alpha du cerveau », etc. Puis ils raccrochent ce terme à leur pratique du Reiki, souvent avec des démonstrations sans queue ni tête.

En effet, ils savent que beaucoup de consommateurs s’arrêtent à ces seuls termes : « science, revue médicale, travaux scientifiques ». Puis que cela leur suffit et qu’ils ne creusent pas plus. Ainsi, ils croient que science et reiki sont liés, et se laissent entraîner dans ces dérives thérapeutiques.

Voilà comment les faux reikis arrivent à cautionner leur pratique en bernant beaucoup de personnes… Sauf les véritables chercheurs qui vérifient chaque affirmation en détail.

Science et reiki : ils sont contre

En parallèle, et au gré des situations, ces praticiens de l’énergie universelle, déviation du reiki d’Usui, s’offusquent contre la science.

Car quand la science va à l’encontre ce que qu’affirment les faux reikis, ils la dénigrent. Ils disent alors :

  • « la science ne peut pas tout expliquer »,
  • « Le reiki prend sa source bien au-delà du monde manifesté que prétend expliquer la science »
  • « La science est trop rationnelle »
  • « Elle veut tout corseter », etc.

Ainsi, les forums, blogs et livres parus regorgent de ces exemples. Il suffit de chercher et de prendre le temps de lire…

Une véritable intelligence pour la manipulation mentale

En un mot, ces reikis ne cessent de manipuler les gens avec des travaux et des résultats scientifiques, sans liens avec leurs déviations, au gré des situations :

  • soit en se servant, d’une façon détournée, de la science pour rendre rationnel leur irrationnel ;
  • soit en critiquant la science et en lui reprochant un côté rationnel pour préserver leur irrationnel.

Ce sont justement ces manipulations mentales que les autorités publiques dénoncent depuis des années. Il faut donc faire preuve de la plus grande vigilance.

 

Science et Reiki : lien ou pas lien ?

Inventaire des études scientifiques sur le Reiki

Etant donné que ces reikis déviateurs crédibilisent leurs dérives en agitant le drapeau de la science, il a fallu vérifier leurs affirmations.

Ainsi, l’Institut de Reiki et la Fédération Française de Reiki Traditionnel ont fait répertorier toutes les études dites scientifiques, effectuées sur le Reiki, dans le monde entier.

Puis nous avons demandé à des professionnels scientifiques de les analyser. Il s’agissait de comprendre le bien-fondé des liens entre science et reiki, dont se targuent tous ces reikis.

Etudes sur le Reiki

Un premier constat : déviations du Reiki

Il faut préciser que ces études portent sur la forme new age du Reiki, laquelle est présente chez 98% des personnes qui pratiquent le Reiki. Elles ne portent donc pas sur la relaxation méditative par le toucher, qui est la pratique d’origine, le Reiki d’Usui.

Pour rappel, nous dénonçons ces pratiques comme n’étant plus du Reiki, puisqu’elles ont remplacé le travail de méditation par une énergie universelle, cosmique, qui fait tout.

Au final, 205 études sur ce pseudo-Reiki ont été répertoriées. Aucune étude sur la pratique d’origine, alliance de la méditation et de la relaxation par le toucher, n’a été trouvée. Hormis une dont nous parlerons plus bas.

Critères et validité

Pour prouver la validité d’une étude, quelle qu’elle soit, certains critères doivent être respectés. Après avoir vérifié chacun de ces critères indispensables, il s’avère que chacune de ces études montre une insuffisance dans sa démonstration.

En effet, les essais ont souffert de défauts méthodologiques, tels que

  • la petite taille de l’échantillon,
  • la conception inadéquate de l’étude,
  • et la mauvaise qualité des rapports.

De fait, les preuves déployées dans ces études sont insuffisantes pour suggérer que le Reiki est un traitement efficace pour toute condition.

Cela signifie que toutes les affirmations colportées depuis des années pour cautionner la pratique déviante du Reiki, sont sans valeur.

Par conséquent, la valeur du Reiki prônée par ces déviateurs depuis des années reste non prouvée.

 

Etude portant sur le Reiki d’origine, ou relaxation méditative par le toucher

Pratique concernée : la Reikiologie®

Bien évidemment, c’est la raison pour laquelle l’Institut de Reiki et la FFRT ont souhaité mettre à l’épreuve le lien ‘science et Reiki’. Pour cela, ils ont fait mener une étude clinique sur la Reikiologie. Celle-ci respecte la démarche d’origine du Reiki d’Usui, car elle allie relaxation et méditation par le toucher.

A l’opposé des 98% des praticiens new age du Reiki, elle respecte la démarche de relaxation méditative par le toucher du fondateur du Reiki. Elle n’est pas basée sur l’énergie universelle qui reste une manipulation.

La Reikiologie est une marque protégée et ne peut pas être utilisée par les déviateurs du Reiki. C’est la raison pour laquelle il est facile de la reconnaître.

Démarche de vérification

Les précautions furent prises pour que tous les critères indispensables à la validité d’une étude soient parfaitement respectés.

De fait, cette étude a été menée en mars et avril 2015, par un laboratoire français certifié ISO 9001 et agréé par le Ministère de la Santé concernant les protocoles d’études cliniques à respecter.

Voir les résultats de l’étude clinique.

Nous rappelons que la Reikiologie est la forme du Reiki qui :

  • est proposée sous forme professionnelle, avec les critères exigés de la formation professionnelle ;
  • aboutit, de fait, sur un diplôme européen BAC+3
  • est validée par l’organisme tierce partie DEKRA Certification. Celui-ci valide tous les praticiens sur leur expérience de terrain, dans le monde entier, avec une certification de personne.

Bien évidemment, quelque chose de très détaillé sera publié sur toutes ces études, en temps voulu…

 

 

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • datadock
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®

Nous souhaitons vous notifier de la parution
de nos nouveaux articles.
Il vous suffit de nous donner votre accord via ce formulaire.
Restez informé
Essayez, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
close-link

Abonnement

Restez informés des derniers articles
Valider