Il y a peu, un internaute nous sollicita ainsi sur 2 formes : Jikiden Reiki Gendai Reiki : « Une école japonaise de reiki est-elle gage de sérieux ? J’ai trouvé plusieurs formes de reiki nommés ‘traditionnel japonais’. Tous se proclament comme étant authentiques, mais tous présentent une approche différente du reiki. Certaines parlent même de médecine traditionnelle japonaise. J’en déduis donc que certains ne sont pas ce qu’ils prétendent. Pouvez-vous écrire un article et me donner des repères ? J’aimerais ne pas me tromper. »

 

Reiki Usui et reiki authentique

Beaucoup de personnes s’accordent à dire aujourd’hui que personne ne détient la forme pure transmise à l’origine par Mikao Usui, le fondateur du Reiki.

De l’aveu de leurs créateurs, des appellations de « reiki traditionnel japonais » sont, en réalité, des formes déviées de la pratique d’origine. Nous allons expliquer en quoi Jikiden Reiki Gendai Reiki sont 2 formes y appartenant aussi.

 

Reiki Traditionnel, une exclusivité japonaise ?

Pratiques japonaises, champions européens

Un exemple connu de tous : le judo. Fondé par le japonais Jigoro Kano, il est aujourd’hui dispensé partout dans le monde. Les prises de judo sont les mêmes partout. Les couleurs de ceinture, et le fonctionnement des dan aussi.

Personne n’aurait l’idée, non plus, de revendiquer l’origine du judo et l’exclusivité de ses appellations.

Le judo traditionnel ne signifie pas « conforme à la tradition japonaise ». Mais le côté traditionnel indique que le judo est pratiqué comme à son origine. Comme art martial de déséquilibre de l’adversaire.

De plus, pas besoin d’être japonais pour exceller dans cet art… et dépasser la maîtrise de certains japonais. David Douillet et Teddy Rinner le savent bien…

Le Reiki est a-culturel

Le fondateur Mikao Usui avait développé une pratique a-culturelle, afin de la rendre accessible à toute personne – japonaise ou pas. Sa méthode de relaxation méditative par le toucher fait appel aux potentiels que chaque être humain possède en lui. De fait, le Reiki utilise l’union de la relaxation et de la méditation par le toucher. Pour cette raison, il fonctionne de façon universelle : pour cela, il suffit simplement d’être un être humain.

Ainsi, chacun comprend que la relaxation ne se cantonne pas à une culture spécifique. Par exemple, personne d’équilibré n’aurait l’idée d’affirmer que seule la culture espagnole puisse détenir l’enseignement de la relaxation…

Shihan et sensei ne riment pas toujours avec authenticité

Dans le reiki, les personnes revendiquant les titres de shihan et sensei comme véritable reconnaissance d’authenticité n’ont rien compris. Ni à la méthode, ni à la culture japonaise !

En réalité, tout comme le judo, le volet traditionnel consiste ici à le dispenser dans le respect de son origine. C’est-à-dire comme méthode basée sur le fonctionnement naturel de l’être humain, en se servant de la relaxation méditative par le toucher. Car tout le monde peut aller bien, et tout le monde peut aller mal. De même, tout le monde peut arrêter le mal-être, en appliquant les connaissances de la méditation et de la relaxation. Ce point ne relève aucunement de la connaissance d’une tradition culturelle.

Jikiden Reiki Gendai Reiki

Jikiden Reiki Gendai Reiki, sont des méthodes de reiki cherchant à se démarquer du new age en recentrant la méthode sur la tradition japonaise. Ils s’autoproclament ainsi seuls détenteurs d’une méthode authentique du reiki, car puisant sa source dans la tradition japonaise.

En réalité, selon Mikao Usui, le terme « Reiki Traditionnel » n’a jamais signifié : « conforme à la tradition japonaise ». Mais « conforme au fonctionnement naturel de l’être humain ». Et ce, que l’on soit japonais, américain, indien, italien…

En conclusion, il faut retenir qu’avoir appris le Reiki au Japon ou via un Japonais ne signifie pas que celui-ci était respectueux de la source d’origine.

Fédération Française de Reiki Traditionnel

C’est bien le sens d’origine que donne la fédération F.F.R.T. au mot Reiki Traditionnel, sur son site internet, avec la définition du reiki traditionnel : « dans la tradition du fonctionnement naturel humain » . En ce sens, elle n’utilise pas « traditionnel » comme les Jikiden Reiki Gendai Reiki.

C’est aussi en ce sens que ses organismes de formation, FormaReiki (1 journée débutant) et l’Institut de Reiki utilisent ce terme.

 

Les ‘écoles japonaises’

Le Japon, nouvelle terre promise

Le Gemppi, une association de consommateurs, dédiée à l’information et la prévention des sectes, mit en garde dès une conférence en novembre 1999. Il sensibilisa l’auditoire au fait qu’enfermer une méthode exclusivement à une certaine tradition, ici la tradition japonaise, dénotait d’une « étroitesse d’esprit ». Ensuite, il ajouta que c’était « une insulte aux multiplies autres cultures et visions de l’homme développées par l’humanité durant son histoire ». Finalement, il employa des mots très forts en qualifiant même cette attitude de « nationalisme messianique typique de l’époque impériale japonaise ».

Des écoles et académies qui n’en sont pas

Les ‘écoles japonaises’ présentent le « reiki traditionnel japonais », comme pure forme découlant du fondateur. En regardant ces écoles de plus près, on remarque que :

  • elles ne sont pas déclarées officiellement,
  • leur programme de formation est inexistant,
  • elles n’ont qu’un « formateur », lui-même formé en 6 jours
  • celui-ci a été « formé » par des personnes sans parcours de pédagogue.

En conclusion, ces écoles se légitiment par des appellations académiques telles que « école », « académie ». Mais elles n’en ont que le nom…

Des termes trompeurs… mais légaux

Saviez-vous qu’en France, les termes « écoles » et académie » ne sont pas protégés ? Demain, vous avez le droit d’ouvrir une société et de l’appeler « école de » ou « académie de ». A Paris, il existe une « Académie de la Bière ». Il s’agit… d’une brasserie ! Évidemment, dans ce cas, tout le monde sait que le terme « académie » ne rime pas avec un enseignement digne de ce nom.

Mais qu’en est-il si l’on prétend que son activité est l’enseignement ? C’est très trompeur, et la question de notre internaute est, à ce titre, légitime. La formation professionnelle continue sert à établir cette distinction.

 

Les dérives du Jikiden Reiki Gendai Reiki

Ces 2 formes, Jikiden Reiki Gendai Reiki, sont des formes adaptées et déviées de la pratique de Mikao Usui. Ce constat est à la portée de toute personne prenant le temps de lire les écrits des créateurs de ces 2 méthodes.

Gendai Reiki

Le japonais qui a créé le Gendai Reiki s’appelle Hirochi Doi. Il reconnaît lui-même avoir mixé des pratiques new age du reiki avec des bribes du fondateur. Ainsi, de l’aveu même d’Hirochi Doi dans son livre, le Gendai Reiki est une déviation du Reiki d’origine.

Une caractéristique principale de cette déviation est sa référence à Hayashi, un médecin japonais ayant transformé cette méthode, à l’origine de bien-être, en médecine. Ce qui conduit aujourd’hui à de nombreuses dérives thérapeutiques. Il se réfère aussi à Takata, qui prétendait ressusciter les morts avec une énergie universelle (déviation sectaire).

Il est donc étonnant qu’il nomme cela « reiki traditionnel », alors que le new age n’a rien à voir avec la relaxation méditative par le toucher.

Finalement, que ce monsieur soit japonais ou pas, toute personne du Gendai Reiki n’offre aucune réalité sur l’authenticité de la pratique.

En savoir plus sur Hirochi Doi et le Gendai Reiki

Jikiden Reiki

Encore une référence à Hayashi

Cette forme est peu fréquente en France.

Bien que le lien avec Takata soit ici soigneusement coupé, la légitimité de cette méthode reste opaque : Tadao Yamaguchi, le créateur du Jikiden Reiki, explique lui-même que sa méthode repose sur le mythe des initiations reiki, conférant une reliaison avec l’énergie universelle (de guérison de vie). Le reiki permettant de se relier à l’Univers / énergie universelle est l’invention de Takata. Finalement, on en revient toujours au new age.

Ensuite, Tadao Yamaguchi prend sa légitimité dans le seul fait que sa mère ait été formée directement à la méthode d’Hayashi. Le problème est que cette méthode était déjà une déviation !

Pratique illégale de la médecine

Lorsqu’on lit les sites internet, le Jikiden Reiki se vend en France comme médecine traditionnelle japonaise. Il est ahurissant que l’on puisse empaqueter en 6 jours une formation permettant d’apprendre et d’enseigner le reiki, à fortiori comme méthode médicale !

Les avis de certains stagiaires sont éloquents : le reiki est une méthode de « guérison », c’est une « énergie universelle », on apprend à exercer « suivant les règles de la médecine traditionnelle japonaise ». D’autres font des miracles : un auto-traitement de reiki permet de se débarrasser d’un virus dans la journée. Quand une personne a mal au dos, il faut cibler la colonne vertébrale et les résultats, juste en posant les mains, sont meilleurs que la médecine et l’ostéopathie.

Cela en dit long sur le contenu des formations…

Attention : le Jikiden Reiki n’est pas une médecine établie au Japon. De plus, en France, vendre des formations de médecine relève de la médecine illégale pour celui qui le fait, mais aussi pour ceux qui appliquent la méthode apprise !

Des aberrations sur le fonctionnement humain

Preuve du manque de formation de ceux qui vendent la pratique : ils affirment que le reiki, une énergie impalpable, restaure le système des méridiens. Or, voici ce que disent les professionnels de la médecine chinoise au sujet du système des méridiens :

« Selon la tradition chinoise, le corps est parcouru par des circuits le long desquels circule l’énergie. Ces méridiens peuvent être comparés à des rivières qui parcourent le corps pour irriguer et nourrir les tissus. Un obstacle dans un canal énergétique est comparable à une digue placée sur une rivière.

L’acupuncture permet de modifier la circulation de cette énergie en introduisant de fines aiguilles aux points d’acupuncture. Elles éliminent les obstacles et rétablissent le courant normal dans les méridiens assurant une meilleure circulation. »

En un mot, la longueur d’aiguilles bien placées dans l’acupuncture permet d’établir comme un fonctionnement d’‘écluses’ qui règlent le débit du « tchi » dans certaines parties du corps. Or, ces personnes affirment que sans aiguille, elles ont les mêmes résultats ! Soyons sérieux : comment poser les mains sur le corps, sans pénétration, permettrait-il une régulation qui ne fonctionne qu’avec des aiguilles ?

Ces affirmations du reiki sur les méridiens sont certes grotesques. Mais il est scandaleux d’en faire un business en faisant croire que l’on est professionnel.

 

En conclusion

Finalement, si Jikiden Reiki Gendai Reiki sont des méthodes « traditionnelles japonaises » se proclamant de la lignée Usui via Hayashi… Elles n’ont rien d’authentique et contiennent aussi du new age, comme toutes les formes se référant au déviateur Hayashi.

Nous ne pouvons que mettre en garde sur les conséquences de déséquilibre psychologique, voire de déclenchement de troubles mentaux. A force de pratiquer sa méthode déviée, Hayashi s’est suicidé devant ses élèves de reiki !

 

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®