Le vrai du faux Reiki : chacun prône sa pratique comme étant celle d’origine du fondateur. Pourtant, force est de constater que chacun propose une pratique différente du voisin alors que la source serait la même… Comment est-ce possible ? Cet article a pour but de donner les points clés principaux afin que chacun puisse se positionner par rapport au reiki proposé sur le marché, voire repérer les dérives du reiki.

Le vrai du faux reiki : pourquoi plusieurs formes ?

Depuis la disparition en 1926 de Mikao Usui, le fondateur du Reiki, on a assisté à la naissance de nombreuses dérives dans le Reiki – dérives dans la façon de procéder, mais aussi dérives sur le sens même de la pratique et sur son origine.

La plupart d’entre elles utilisent des méthodes qui s’éloignent du sens du Reiki défini par Mikao Usui et des fondements du reiki qu’il a érigés.

La première question qui peut se poser est : comment une seule et même source peut-elle être à l’origine d’autant de diversité ? Lorsque l’on va dans un club de judo, chacun se réfère au fondateur Jigoro Kano et toutes les planches des prises de judo sont les mêmes ! Il en va de même pour tous les arts martiaux et toutes les pratiques nomenclaturées.

Pourquoi le reiki devrait-il faire une exception ? Tout simplement parce que le fondateur du reiki est décédé subitement, sans avoir eu le temps de nomenclaturer sa pratique, et avec ce style d’écrits de protéger sa pratique de toute déformation.

Détecter ces dérives est évidemment une tâche difficile pour les consultants (les personnes qui consultent pour des séances de reiki) puisque ces formes déviées constituent aujourd’hui la majorité des méthodes proposées.

Trouver un praticien de Reiki

Pour trouver des professionnels sur le marché, la difficulté est la même. Chacun a le droit, dans cette pratique non conventionnelle (non réglementée) qu’est le reiki, de se déclarer praticien de reiki sans n’avoir jamais suivi de formation ou en ayant suivi une pseudo-formation d’une ou de deux journées.

Comment, là encore, distinguer le vrai du faux reiki ?

Tout d’abord, pour profiter des bienfaits du Reiki, il faut s’adresser à un praticien qui agit avec transparence en fournissant ses coordonnées complètes pour permettre de vérifier son identité. Il doit également travailler en toute légalité en déclarant son activité et en s’acquittant de ses impôts.

Il devrait aussi être membre de la Fédération Française de Reiki Traditionnel (F.F.R.T), la seule fédération qui ne regroupe que des praticiens ayant suivi une formation professionnelle qualifiée en France.

Cette fédération de reiki est membre adhérent de la Chambre Nationale des Professions Libérales, certifiée ISO 9001 (norme internationale de savoir-faire et de management de la qualité), a prouvé que les effets de la Reikiologie (qui est le reiki professionnel certifié) étaient cliniquement prouvés, et est partenaire de Chèque Santé. Elle impose à tous ses membres professionnels d’être supervisés à l’année. Cette rigueur et ce professionnalisme ont conduit au développement d’une certification de personne (certificat de validation des compétences professionnelles), délivrée par l’organisme international Dekra Certification, conformément au cahier des charges de la norme internationale ISO 17024 et au référentiel de compétences métier Reikibunseki appliqué à la F.F.R.T.

Aussi, il est recommandé de choisir un praticien dont le nom figure dans l’annuaire reiki de la F.F.R.T.

Les formations de Reiki

Le vrai du faux reiki concerne également les formations. Il vaut mieux se renseigner pour savoir où se former au reiki.

Pour pratiquer le Reiki, il faut également suivre des formations de longues durées et s’entraîner continuellement. Nombreux sont les centres de formation proposant des formules d’apprentissage attrayantes. Pourtant, certains d’entre eux ne respectent pas les fondements du Reiki. Chacun peut se faire son opinion sur le vrai du faux reiki en vérifiant tout ce qui est allégué et en exigeant des preuves à ce sujet.

Il est ainsi nécessaire de vérifier la validité de l’école où le praticien a suivi sa formation sans oublier de s’informer quant à son parcours. En général, les organismes qui se conforment au principe de formation professionnelle en France, débouchant sur un métier, possèdent une qualification ISQ-OPQF ou une certification comme l’ISO 9001 – loin des idées reçues selon lesquelles le reiki est une pratique exigeant d’avoir un don, pouvant s’apprendre toute seule dans les livres ou par dvd, à distance, ou en étant initié grâce à un rituel magique.

Les praticiens qui se vantent d’avoir reçu l’énergie universelle (traduction déviée du terme reiki) suite à un rituel sacré ne font pas de Reiki et les conséquences peuvent être dangereuses.

En effet, le Reiki ne repose en aucun cas sur une telle affirmation : il n’existe aucun écrit du fondateur affirmant cela. N’en déplaise aux rêveurs ou aux businessmen, aucune transmission d’énergie insufflant quelque pouvoir que ce soit ne peut avoir lieu entre l’enseignant et l’apprenant. Il ne s’agit que d’une stratégie marketing utilisée pour tromper le public et l’empêcher de distinguer le vrai du faux reiki. De plus, quelle pratique d’accompagnement et de relation d’aide est-il possible de maîtriser en quelques minutes ?

Séances de Reiki déviées : un gain financier attractif

Les séances de Reiki ne sont pas épargnées par les affirmations noyant le vrai du faux reiki.

On voit des publicités concernant des soins Reiki à distance. Ce sont des propos mensongers car en premier lieu, le Reiki ne peut pas être utilisé pour soigner telle ou telle maladie, à fortiori à distance. Au contraire, ce principe de soins Reiki à distance repose sur l’effet placebo que la personne génère toute seule, persuadée que quelqu’un s’occupe d’elle à distance… En second lieu, une séance pour être rémunérée, doit se faire en la présence des deux parties, du consultant et du praticien. N’importe qui peut affirmer avoir effectué une séance à distance à quelqu’un, et lui réclamer de l’argent pour cela, étant donné que c’est invérifiable.

Si l’on démonte le mécanisme jusqu’au bout, voilà ce qui peut se cacher derrière de telles affirmations :
[le praticien]  « bonjour, comment allez-vous aujourd’hui ? »
[le consultant :] « bien, depuis deux jours je me sens en pleine forme »

1er mécanisme : la cupidité
[le praticien] : « vous savez, c’est grâce à moi : je vous ai fait une séance à distance il y a deux jours. Vous me devez 50 euros… Et à chaque fois que vous irez mieux, je vous dirai que c’est grâce à moi. Ainsi, je vais prendre très facilement votre argent… »

2ème mécanisme : la toute-puissance, voire mégalomanie
[le praticien] : « vous savez, c’est grâce à moi : je vous ai fait une séance à distance il y a deux jours. Cela veut dire qu’à chaque fois que vous allez bien dans la vie, ce n’est pas grâce à vous et vos potentiels naturels de mieux-être et aux ressources naturelles en vous que vous êtes capables d’aller chercher tout seul, mais grâce à moi, car j’interviens pour vous. Bref, je suis dieu tout puissant. »

3ème mécanisme : le manque de reconnaissance
[le praticien] : « vous savez, c’est grâce à moi : je vous ai fait une séance à distance il y a deux jours. Vous comprenez, cela me fait tellement de bien de penser que les autres ont besoin de moi pour vivre. Au moins, je suis quelqu’un d’important pour eux… »

On pourrait citer d’autres mécanismes encore.
Bref, dans ces exemples, c’est surtout le praticien qui a besoin de faire sa thérapie… en faisant payer l’autre pour cela…

En fait, la vraie pratique à distance n’a rien à voir avec tous ces fantasmes et ces affirmations sur ce qu’apporte une séance de reiki. La pratique à distance existe bien et son fonctionnement est bien démontré dans la formation de l’Institut de Reiki. De plus, éthiquement parlant, il est interdit de se faire payer pour ce genre de choses.

Pour finir, on doit également fuir les spécialistes qui certifient que le Reiki est une méthode thérapeutique miraculeuse. Mikao Usui a élaboré une pratique qui consiste à améliorer le bien-être et il a utilisé des méthodes réalistes dont la méditation et la relaxation par le toucher. Il n’y a rien de miraculeux à remettre en route par résonance, en utilisant une méditation laïque, les potentiels d’équilibre et de sérénité que la personne avait déjà en elle-même.

Laissez un avis

requis

  • FEDE
  • Qualification des services intellectuels OPQF
  • Fédération de la formation professionnelle
  • Fédération Française de Reiki Traditionnel
  • SYNDICAT DU REIKI

Institut de Reiki - Formation professionnelle diplômante en Reikiologie®

Nous souhaitons vous notifier de la parution
de nos nouveaux articles.
Il vous suffit de nous donner votre accord via ce formulaire.
Restez informé
Essayez, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
close-link

Abonnement

Restez informés des derniers articles
Valider