La troisième composante du caractère transpersonnel du Reiki est la dimension thérapeutique et l’accompagnement correspondant.

Définition de la thérapie du Reiki

Le sens de la thérapie du Reiki est d’accompagner la personne venant avec ses blocages psychophysiques pour qu’elle lâche prise avec et retrouve une dynamique naturelle.

L’innovation de notre démarche thérapeutique est d’apporter aux personnes une nouvelle perception face aux mêmes situations. Le lâcher prise concerne donc les réactivités émotionnelles ou conflictuelles.

La thérapie appelle, de la part de l’accompagnant, les maîtrises suivantes :

  • la connaissance et la manifestation des blocages psychophysiques
  • la voie de transformation de ces blocages
  • l’intégration des pratiques méditatives de transformation (méditations uniques du Reikibunseki, consistant à transformer les réactivités).

Durant leur cursus, les apprenants s’entraîneront en vue d’acquérir ces maîtrises, pour aider la personne à trouver, à travers ses blocages, sa dimension intérieure en allant chercher en elle-même ce qui lui manque pour être heureuse.

Les moyens utilisés dans l’action thérapeutique

Nous enseignons aux futurs diplômés ce qu’est le positionnement du praticien de Reiki dans la relation d’aide et les moyens à sa disposition pour accompagner la personne avec cette pratique du toucher méditatif thérapeutique qu’est le Reiki. Ces moyens sont :

  • les différents éléments d’une séance de Reiki, à savoir le toucher relaxant et la résonance méditative
  • les exercices de méditation, de transformation de la souffrance de la personne en non souffrance
  • la démarche d’écoute active et attentive
  • les entretiens spécifiques et adaptés menant à la maturation psychologique de la personne face à ses difficultés.

L’accompagnement thérapeutique

Durant leur cursus, les apprenants se familiarisent avec la (re)connaissance des formes de mal-être suivantes et leur accompagnement thérapeutique, de transformation :

  • stress,
  • psychosomatique,
  • absence de calme mental,
  • pensées récurrentes et fixantes,
  • déprime (voire dépression),
  • fatigue,
  • anxiété et angoisses,
  • burn-out,
  • émotions,
  • vécu douloureux de maladies graves,
  • pertes de repère,
  • chocs de la vie,
  • mal de vivre,
  • questions existentielles…

ainsi que l’évolution de toutes ces formes de souffrance si elles ne sont pas stoppées / transformées par une pratique adaptée.