Les troubles musculo-squelettiques (TMS) : c’est quoi ?

troubles musculo-squelettiques

Le stress est à l’origine de nombreux maux, dont les troubles musculo-squelettiques. Découvrez ce qu’ils sont et pourquoi vos bras, jambes et dos font mal.

Troubles musculo-squelettiques : définition

Les troubles musculo-squelettiques se nomment aussi TMS. Ils touchent spécifiquement les articulations, c’est-à-dire les muscles, nerfs et tendons, des membres inférieurs et supérieurs.

Ainsi, ils se localisent aux épaules, coudes ou poignets. Mais aussi au bassin, aux genoux et chevilles.

Les lésions à ces endroits génèrent des douleurs et des gênes dans les mouvements. Parfois, des raideurs apparaissent, et même, une perte de force ou de mouvement.

Origines des TMS

Il existe plusieurs origines à ces troubles.

Déjà, les origines biomécaniques. Par exemple, certains gestes répétitifs, des efforts excessifs, ou encore des postures inconfortables sont des facteurs biomécaniques qui déclenchent les TMS. C’est la raison pour laquelle on associe souvent les TMS à la santé et au bien-être au travail. Ils appartiennent alors aux maladies professionnelles.

On parle également d’origine environnementale ou organisationnelle pour ces troubles. Mais en réalité, il s’agit aussi de la sphère professionnelle.

N’oublions pas, non plus, les origines individuelles. Par exemple, la personne naît avec des fragilités corporelles que ses activités personnelles impactent. De plus, son âge et son état de santé jouent un rôle significatif.

Enfin, l’émotionnel et surtout le stress, sont aussi à l’origine des TMS. De fait, la prévention des risques psychosociaux prend une place importante.

Stress et troubles musculo-squelettiques

En 2009, l’Institut national de recherche et de sécurité publiait la lettre no 23 sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Celle-ci reportait les résultats d’une étude, dont les résultats démontraient un lien direct entre le stress au travail (« job strain ») et l’apparition des troubles musculo-squelettiques.

Les manifestations de ces TMS sont des douleurs lombaires, de l’arthrite. Ainsi que des lésions musculaires consécutives à une sollicitation fréquente des mêmes muscles, et des douleurs dans les membres supérieurs, le cou, le dos et les muscles.

Il faut bien comprendre qu’alors que le stress est un état de tension et non une maladie. Mais s’il n’est pas stoppé, il déclenche des maladies.

Explication phénoménologique

Aussi, pour les troubles musculo-squelettiques naissant du stress, rien de mieux qu’une approche permettant d’arrêter durablement le stress. Le meilleur remède est, à n’en pas douter, la méditation.

De nombreuses études ont démontré les bienfaits de la méditation face au stress.

Il existe des approches différentes de la méditation, toutes aussi bien les unes que les autres. Chacun choisit son approche en fonction de la pédagogie qu’elle propose et de l’accessibilité qu’il y trouve. Par exemple, la méditation de pleine conscience. Elle existe avec et sans toucher.

Dans les approches avec toucher, la reikiologie a cliniquement prouvé ses effets antistress.

Il existe aussi la relaxologie de pleine conscience. A ce sujet, les relaxologues connaissent le lien direct entre le circuit énergétique, le stress, et la manifestation des douleurs dans le cadre des troubles musculo-squelettiques. En ce sens, ce sont d’excellents professionnels qui comprennent et savent accompagner efficacement les personnes qui viennent les consulter.