Réussir à lâcher prise : le savoir-faire du reiki

réussir à lacher prise

Pour beaucoup, le lâcher prise est synonyme de faiblesse, de lâcheté ou de laxisme. Pourtant, quand on regarde ce que cela induit, c’est un véritable exploit de pouvoir le faire. En effet, il faut avoir une vraie force d’esprit pour y arriver. Alors, c’est quoi en réalité, et où trouver des moyens abordables pour y arriver ?

Définition du lâcher prise

Ce terme provient de la psychologie. Au sens très large, cela consiste déjà à ne pas s’accrocher à une réalité qui n’est pas celle que l’on espérait. Et donc, à savoir renoncer à l’idée que l’on se faisait de quelque chose.

Lâcher prise face à l’émotionnel

En premier lieu, il ne s’agit pas de renoncer à une situation, mais à la situation telle qu’on l’avait envisagée. Le renoncement se fait alors vis-à-vis de sa propre perception des choses. C’est-à-dire vis-à-vis de sa propre projection de l’esprit. Celle sur laquelle, justement, on a bâti tout son projet. Changer sa perception ne signifie pas dire adieu à la situation.

Il est donc clair que lâcher prise consiste premièrement, à cesser de croire que quelque chose va forcement arriver, uniquement parce qu’on le souhaite. Deuxièmement, à cesser de vouloir contrôler les choses pour qu’elles arrivent telles qu’on se l’était imaginé.

Quand on s’accroche à quelque chose qui ne peut arriver, le mal-être prend le relais. Qu’est-ce que cela signifie ? La frustration issue de nos désirs inassouvis émerge. Mais aussi les ruminations mentales apparaissent – il faut y parvenir, d’une façon ou d’une autre ! Et enfin, l’émotionnel s’installe : la colère, les regrets, l’anxiété, l’angoisse, le manque de confiance en soi, la mésestime de soi, le sentiment d’injustice, la déprime…

Ainsi, le véritable lâcher prise est le lâcher prise face à son émotionnel.

Une première solution

Plus facile à dire qu’à faire… Sur le nombre de personnes qui ne veulent pas se laisser emporter par la colère, l’inquiétude ou les pensées négatives, combien réussissent véritablement ?

Il existe des approches efficaces pour réussir à lâcher prise – profondément et durablement. L’une des plus connues et viables est, évidemment, la méditation. C’est son rôle premier : apaiser le mental, c’est-à-dire aider à diminuer l’émotionnel.

Charge à chacun de trouver sa façon de méditer. La méditation étant désormais galvaudée en Occident, il convient cependant de se tourner vers les bonnes personnes. En effet, beaucoup abordent la méditation intellectuellement. Pour cette raison, au début, on a l’impression que ça fonctionne, mais à la longue, on se rend compte qu’on n’avance plus.

Ainsi, il faut trouver une approche méditative qui reste simple, abordable, et soit réellement efficace. Le reiki, méditation par le toucher, en est une.

D’autres pistes : la Fédération Française de Reiki Traditionnel donne plusieurs idées de méditation guidée, en pleine conscience. Que ce soit tout seul, ou bien avec des professionnels.